Twitter Vision Bourgogne on Facebook RSS feed Partager

Dégustations sur la côte : Nuits-Saint-Georges

Par David Cogan

Degustations Nuits-Saint-Georges

Photo : © BIVB

Les Hammonds m’invitèrent pour une matinée de dégustation auprès des meilleurs et des plus amicaux vignerons de la Côte de Nuits. Après avoir visité Vosne-Romanée, nous prîmes la route en direction de Nuits-Saint-Georges pour rencontrer Fabienne Bony. A travers les vitres ouvertes de la luxueuse Land Rover, David m’indiqua les vignobles de Romanée-Conti, de La Tâche et de Richebourg. Les deux couples australiens qui nous accompagnaient contemplaient le paysage, tout droit tiré d’un conte de fée œnologique, pendant que David nous montraient comment une bande de terrain recouverte de vignes de premier cru, Vosne Romanée Premier Cru Les Suchots et Beaumont, était entourée à gauche et à droite de vignes de grands crus. On y trouve sept grands crus desquels nous pouvons dire que ce sont les meilleurs de la Côte d’Or : Romanée-Conti, La Tâche, La Romanée, Romanée-Saint-Vivant et Richebourg à Vosne-Romanée couvrent 26 hectares ; Grands-Echézeaux et Echézeaux se trouvent à Flagey-Echézeaux et totalisent une superficie de 47 hectares. Les grands crus ne constituent que 2% de la production totale de vin en Bourgogne.

L’énorme enjambeur s’élevait au-dessus d’elle comme une mante religieuse

Alors que nous entrions dans la cour, nous vîmes la petite Fabienne, toute souriante, debout à côté de son énorme tracteur. Les deux hommes galants de notre groupe, avocat et banquier de leur métier, racontèrent plus tard qu’ils ont ressenti le besoin de venir à son aide. Mais Fabienne Bony n’avait nul besoin de l’aide de nos mains douces habituées au confort des bureaux. Elle travaille le domaine entier à elle seule. Son mari travaille comme éleveur de bétail et céréalier à plein temps. Leurs filles, âgées d’un an et de trois ans, restent sous la surveillance de leur grand-mère pendant que Fabienne travaille dans la vigne ou dans le caveau. Elle fait partie de la nouvelle génération des vignerons de Bourgogne qui ont dispensé beaucoup d’efforts pour améliorer la qualité de leur vin et qui ont migré de la vente en gros à la vente en bouteille.

Nous constatâmes que les vins subissaient des changements prononcés en fonction du type de chêne utilisé

Nous nous sommes rassemblés autour d’elle, dans un coin du vignoble attenant à la maison, pour une courte leçon sur les particularités des raisins de Chardonnay et de Pinot Noir. Il n’y a pas que la couleur de la peau qui diffère. La forme des feuilles de vigne, la production par vigne, le comportement sous des conditions climatiques particulières, tout varie énormement. Une fois les explications terminées, nous baissâmes la tête pour passer l’entrée du caveau et nous nous engageâmes dans l’escalier. A mesure que nous progressions dans le caveau, Fabienne siphonnait quelques centilitres des fûts, faisant gicler les échantillons de dégustation, de couleur rubis foncée, dans chacun de nos verres. L’un était plus sucré, un autre avait un goût très fumé. Elle expliqua comment ses vins de premier cru sont vieillis dans des fûts 100% neuf alors que les autres vins sont vieillis dans des fûts âgés de deux, trois et quatre ans.

Du fût à la bouteille : la dégustation à la bouteille se tint dans la cuisine de la famille Bony. Confortablement installés autour de la table de chêne foncé, nous fûmes entraînés dans un dédale d’appellations, de millésimés et de parcelles de terrain particulières.

La dégustation des Nuits-Saint-Georges, provenant de parcelles de vigne proches les unes des autres, mais pourtant au goût si différent, fut une expérience très enrichissante. Lynne nous mena à travers les goûts et les arômes qui peuvent se trouver dans les jeunes vins de Pinot Noir, comme la framboise et le cassis.

Une gamme d’arômes de champignon et de terre

Après avoir parlé du processus de vieillisage en fût, David décrivit les caractéristiques aromatiques des vieux rouges bourguignons. Nous goûtâmes trois millésimes différents, issus de l’unique vignoble Nuit-Saint-Georges Les Damodes ! L’un de nos camarades des antipodes demanda à Fabienne quel vin elle préférait. « Tout dépend du mets qui accompagne le vin », répondit-elle en souriant. Ensuite, nous fîmes nos adieux à la vinificatrice des Nuits-Saint-Georges et nous nous dirigeâmes vers Le Morgan, à Savigny-lès-Beaune, pour déjeuner.

Nous mîmes beaucoup de temps avant de pouvoir nous décider que manger en lisant l’appétissant menu de cuisine traditionnelle bourguignonne, composé de plats portant la signature du chef. Le propriétaire, Jean-Pierre, nous accueillit, prit notre commande, prépara le repas et nous le servit. Et il accorda la même attention aux deux autres tables où déjeunaient des vignerons.

Un accent australien retentit soudain, disant : « Combien de temps avons-nous pour piquer un somme avant de repartir pour la troisième tournée ? »

La journée avait débuté au Domaine Noëllet à Vosne-Romanée.

David et Lynne Hammond dirigent Burgundy Discovery, une société qui organise la visite de petits domaines viticoles artisanaux, accompagnée de dégustations, pour des petits groupes, sur la Côte de Nuits, la Côte de Beaune et sur la Côte Chalonnaise.

Vins

Agenda

Semur-en-Auxois Saulieu Châtillon
01/08 11h
3ème marché de la truffe de Leuglay

Marché gourmand, animations et conférences

03 80 81 86 11

Beaune sud | villages et vignobles
01/10 06h
Retrouvez le Domaine Rebourgeon-Mure

Aux Automnales de Pommard

03 80 22 75 39

Mâcon Cluny Tournus
01/10 07h
Soirée cinéma à l’auditorium du Centre Eden

Loïc Coat présentera son film « dans le secret d’une reine »

03 85 27 08 00

Autun Couches Le Creusot
17/10 08h
L’Arbre Hanté au Château de Sully

Visite spectacle pour enfants et les grands

03 85 82 09 86

Toutes les manifestations

Recevez la newsletter gratuite