Twitter Vision Bourgogne on Facebook RSS feed Partager

Les plaisirs de la véloroute du canal du Nivernais

Par Bourgogne Tourisme

image

Circuits vélo Bourgogne

Entre Nièvre et Yonne, guidé de bout en bout par le canal du Nivernais, ce parcours traverse les riches terres du Bazois, puis longe le massif du Morvan avant de s’insinuer dans les Vaux d’Yonne et de finir en beauté au pied des coteaux de l’Auxerrois. Une véloroute sous le signe de la nature et de la « civilisation canal ». L’itinéraire 3, le long du canal du Nivernais couvre 175km de Decize à Auxerre via Clamecy.

Construit entre 1784 et 1842 afin d’acheminer le bois de chauffage du Morvan à Paris, le canal du Nivernais relie la vallée de la Loire à l’Yonne et à la Seine. A la fin du XIXe siècle, sa portion centrale ne sera pas mise au « gabarit Freycinet » et son activité va rapidement décliner. C’est le tourisme fluvial qui sauvera ce bon vieux canal, devenu depuis l’une des voies d’eau les plus appréciées de France. Aujourd’hui, son aménagement progressif en voie cyclable (à terme, l’intégralité du parcours empruntera le chemin de halage) lui redonne une seconde jeunesse.

L’itinéraire débute avec le canal à Decize, important carrefour fluvial et aimable cité « en Loire assise ». On quitte ensuite le chemin de halage pour serpenter au milieu des prés d’embouche du Bazois, le long de petites routes buissonnières. Passé le bourg commerçant de Châtillon-en-Bazois, dominé par son château, on atteint les ouvrages d’art de Baye (trois voûtes souterraines permettant au canal de franchir la ligne de partage des eaux entre Seine et Loire) puis l’« échelle de Sardy », succession d’écluses où l’on appréciera les mécanismes d’époque et le charme des maisons éclusières souvent occupées par des artisans. A Sardy, au pied du Morvan, le canal rejoint la vallée de l’Yonne que l’on suivra jusqu’à Auxerre. Toujours par le halage, on gagne Chitry-les-Mines, qui doit son nom à d’anciennes mines de plomb argentifère et garde le souvenir de Jules Renard, puis Saint-Didier à la hauteur d’un étonnant pont-levis sur le canal.

L’itinéraire abandonne ensuite le canal pour une petite route qui monte au village vigneron de Tannay puis se faufile entre collines jusqu’à Clamecy. La cité historique, qui a vu naître Romain Rolland et conserve la mémoire des « flotteurs » (conducteurs de trains de bois), constitue une étape idéale à mi-parcours avec son élégante collégiale gothique, ses musées et ses vieux quartiers.

La seconde partie de l’itinéraire alterne portions aménagées sur le halage et petites routes le long de l’Yonne, dans un cadre naturel souvent remarquable dont les falaises de Surgy et du Saussois sont les exemples les plus spectaculaires. Passé les beaux villages de Cravant et de Vincelles, au pied des coteaux du vignoble auxerrois, on atteint à Bellombre un incroyable ouvrage qui est tout à la fois une écluse, un pont et un barrage. En guise de récompense finale, l’arrivée sur Auxerre offre un impressionnant panorama sur la cité ancienne étalée sur l’horizon, les chevets de ses églises surplombant la rivière, les vieux quartiers et leurs maisons à pans de bois couvertes de petites tuiles… De belles visites en perspectives.

En chemin…

Se laisser glisser sur la Loire : Dans la grande tradition de la batellerie locale, Les Ligéries (association d’anciens mariniers de Loire à Decize), vous proposent des promenades à bord d’une gabarre (embarcation traditionnelle de 15 m x 3,70 m). On peut aussi louer la gabarre à la journée ou préférer une descente du fleuve en canoë avec le Canoë-Club de Decize basé à Saint-Léger-des-Vignes.

Piquer une tête dans l’Étang de Vaux : à 260 mètres d’altitude, entre Châtillon-en-Bazois et Corbigny. Lieu de pêche, de baignade et de loisirs nautiques très animé en été, le plan d’eau est une escale idéale pour s’accorder une halte rafraîchissante. Le port des Poujats y accueille les plaisanciers du canal qui communique avec l’étang.

Remonter à l’époque des flotteurs de bois : Chaque 14 juillet, Clamecy perpétue la tradition en organisant un tournoi de joutes sur l’eau, en hommage aux flotteurs de bois dont c’était le divertissement favori. On peut également retrouver ce pan de la culture locale au musée Romain-Rolland de la ville, ou à Asnois (à côté de Tannay), où le truculent créateur de l’association « Les Traîne-Buches du Morvan » expose ses maquettes et raconte l’histoire des flotteurs aux visiteurs de passage.

Grimper au-dessus de l’Yonne : Après le vélo, une petite grimpe ça vous dirait ? Les rochers du Saussois, à Merry-sur-Yonne, offrent de nombreuses possibilités d’escalade (400 voies cotées de 4 à 8 sur l’échelle des difficultés) pour observer le ruban de l’Yonne depuis leur sommet quelque 60 mètres plus haut. Plus abordables, les rochers de Surgy disposent de voies adaptées aux grimpeurs néophytes.

Plus d’informations : Parcours détaillés et cartes disponibles dans les offices de tourisme et auprès de Bourgogne Tourisme. Le Tour de Bourgogne à vélo se décompose en cinq itinéraires sur près de 800 km.

La Sélection spéciale « Randonnées | Circuits vélos » indique des professionnels de la location de vélo et les organisateurs de randonnés VTT et vélo en Bourgogne.

Read “Bike tours: the natural beauty of the Nivernais Canal” in English.

Loisirs

Agenda

Semur-en-Auxois Saulieu Châtillon
01/08 11h
3ème marché de la truffe de Leuglay

Marché gourmand, animations et conférences

03 80 81 86 11

Beaune sud | villages et vignobles
01/10 06h
Retrouvez le Domaine Rebourgeon-Mure

Aux Automnales de Pommard

03 80 22 75 39

Mâcon Cluny Tournus
01/10 07h
Soirée cinéma à l’auditorium du Centre Eden

Loïc Coat présentera son film « dans le secret d’une reine »

03 85 27 08 00

Autun Couches Le Creusot
17/10 08h
L’Arbre Hanté au Château de Sully

Visite spectacle pour enfants et les grands

03 85 82 09 86

Toutes les manifestations

Recevez la newsletter gratuite