Twitter Vision Bourgogne on Facebook RSS feed Partager

La demeure d’un anglais est une abbaye cistercienne

Par Véronique Conductier

Abbaye de la Bussiere Bourgogne

Une famille anglaise dans la vallée de l'Ouche

Etienne Harding était le troisième abbé de Citeaux lorsqu’il fonda l’Abbaye de la Bussière en 1131. Près de 900 ans plus tard, un autre anglais, Clive Cummings, arriva du Sussex pour en faire sa demeure, ici, dans la vallée de l’Ouche, entre Dijon et Beaune. L’Abbaye de la Bussière, aujourd’hui un petit hôtel luxueux, a pour but de poursuivre une longue tradition cistercienne d’humilité, de tranquillité et d’ hospitalité.  Les bâtiments de l’Abbaye de la Bussière, qui s’étendent sur un magnifique parc de six hectares, ont été transformés en une résidence de campagne élégante où la clientèle peut savourer l’atmosphère de cet ancien cloître.

Une famille anglaise dans la vallée de l’Ouche

Clive et Tanith Cummings élirent domicile à l’Abbaye de la Bussière en 2005, dans la région de Beaune, vers Bligny-sur-Ouche. Leurs quatre enfants vont à l’école à Veuvey et à La Bussière. Ils se sont bien adaptés à la vie de la Bourgogne et ont appris si rapidement la langue française qu’il est parfois difficile de déceler qu’ils n’ont pas toujours habité la région.  L’année précédente, les Cummings ont acheté l’abbaye dans le but de la transformer en un hôtel ayant le même prestige qu’ Amberley Castle, leur premier hôtel à la campagne, situé à 30 kilomètres de Brighton. Suite au succès remporté par Amberley, aujourd’hui l’un des hôtels préférés des voyageurs en Grande-Bretagne, la famille a élaboré des plans ambitieux pour transformer des châteaux en France, en Espagne, en Toscane et Bavavière en de luxueux hôtels. Les travaux de restauration et de transformation progressèrent rapidement et l’Abbaye de la Bussière ouvrit ses portes au printemps 2006.

L’Abbaye a été transformé à travers les siècles

La famille a strictement respecté les termes du contrat de vente avec l’Eglise, qui stipule quelles transformations intérieures et extérieures sont permises. Mais, au cours de la première année, Clive a du appeler à tout son humour décontracté, typiquement anglais, pour aplanir le désaccord avec un groupe d’individus qui protestait contre la transformation des bâtiments historiques en hôtels privés. Même les architectes des Bâtiments de France furent déconcertés par l’ardeur des protestataires et par les rapports publiés par la presse locale. « Certaines réactions à l’encontre des travaux de transformation proviennent d’un sentimentalisme erroné. » L’édifice, comme beaucoup d’autres en Bourgogne, a subi plusieurs évolutions au cours de ses 900 ans d’histoire. Des vagues de mouvements architecturaux et d’évènements historiques ont transformé l’Abbaye de la Bussière à travers les siècles ; le mouvement gothique et la Révolution Française ont fait plus de ravages que les Cummings ne pourraient jamais causer. Les experts du patrimoine national et les amateurs de la Bourgogne romane sont d’accord : la plus grande menace à l’encontre de ce trésor architectural est en fait ignorée, que l’Abbaye de la Bussière doit évoluer et enfiler les robes d’un hôtel et d’un restaurant n’est pas une hérésie.  Une ruine abandonnée, négligée et non entretenue représente l’ultime désacralisation.

Deux restaurants remarquables

Les chambres de l’abbaye, nommées de façon appropriée après les plus prestigieux monuments ecclésiastiques de Bourgogne, sont confortables et coquettes. Tous les meubles anciens et tous les tissus ont été choisis pour ajouter à la sensation de sérénité et de bien-être. L’abbaye compte deux restaurants remarquables, un restaurant gastronomique et une brasserie - bistrot. Le chef cuisinier Olivier Elzer, malgré son jeune âge, possède une vaste expérience acquise dans les meilleurs restaurants du guide Michelin. Son passé professionnel culinaire couvre le Elysées Vernet, le Fouquet’s, La Pyramide à Vienne, Le Crocodile à Strasbourg, Juana à Juan-les-Pins et la Palme d’Or à Cannes.

Deux maîtres des lieux originaires du Sussex

L’abbé Etienne Harding est né à Dorset, non loin du Sussex, la région native de Clive Cummings. Il dirigea Cîteaux pendant vingt-cinq ans et apporta la plus large contribution à la fondation de la croyance cistercienne et à sa croissance spectaculaire au cours du XII ème siècle. La même gloire attend les maîtres anglais actuels de l’Abbaye de la Bussière.

Read ”An Englishman’s home is his Cistercian abbey” in English.

Hébergements

Agenda

Semur-en-Auxois Saulieu Châtillon
01/08 11h
3ème marché de la truffe de Leuglay

Marché gourmand, animations et conférences

03 80 81 86 11

Beaune sud | villages et vignobles
01/10 06h
Retrouvez le Domaine Rebourgeon-Mure

Aux Automnales de Pommard

03 80 22 75 39

Mâcon Cluny Tournus
01/10 07h
Soirée cinéma à l’auditorium du Centre Eden

Loïc Coat présentera son film « dans le secret d’une reine »

03 85 27 08 00

Autun Couches Le Creusot
17/10 08h
L’Arbre Hanté au Château de Sully

Visite spectacle pour enfants et les grands

03 85 82 09 86

Toutes les manifestations

Recevez la newsletter gratuite